CENTRALE NATIONALE
DES EMPLOYES

Section de l'UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES


On n'arrête pas les idées justes !


Désolé vous n'avez pas les autorisations pour lire ce post
Désolé vous n'avez pas les autorisations pour lire ce post
Désolé vous n'avez pas les autorisations pour lire ce post
Désolé vous n'avez pas les autorisations pour lire ce post
Désolé vous n'avez pas les autorisations pour lire ce post

Air France, Producteurs laitiers, Poste et Rail,
Non Marchand, Liège et partout...

Condamner la colère des travailleurs sans condamner et combattre ce qui les met en colère :
la violence des patrons et des gouvernements à leurs ordres, c'est choisir d'être, par ignorance, cynisme ou cupidité, complice de cette violence.
Quel que soit le lieu, quelle que soit la couleur, la CNE ne sera jamais de ce côté-là.
Ce dont les travailleurs et le pays ont le plus urgent besoin, c'est que le conflit de fond entre deux visions de la société, celle de l'accumulation du profit et celle de la prospérité bien partagée,  soit ORGANISÉ par un Front Commun le plus élargi possible, avec un plan d'action clair, convergent et continu.
Dans ce conflit, le droit de grève, en ce compris le droit aux piquets, doit être et sera demain ce qu'il est : un droit fondamental, reconnu par les traités internationaux;  notre contribution essentielle à une démocratie réelle.
C'est cette contribution, c'est la démocratie même, que veulent interdire les charognards qui se réjouissent de trouver dans un décès (ou de quoi que ce soit) une occasion de réaliser leurs fantasmes.

Felipe Van Keirsbilck
 

Désolé vous n'avez pas les autorisations pour lire ce post